La Foire Aux Questions du PER

 

Importance des domaines et disciplines

Le plan d'études donne-t-il des indications précises sur la répartition du temps d'enseignement ?

Le PER, en tant que plan d'études de référence commun, ne peut donner des indications spécifiques ni précises sur le temps d'enseignement nécessaire pour traiter et acquérir ce qui est décrit. Chaque canton dispose en effet de la souveraineté en matière d'organisation scolaire : définition du temps d'enseignement, des grilles horaires et des structures scolaires.

Il n'y a ni règle ni d'algorithme permettant de transformer des contenus d'enseignement en nombre de leçons hebdomadaires nécessaires à sa prise en charge. De ce fait, il est impossible de quantifier le temps nécessaire pour réaliser les contenus du plan d'études ; les paramètres dont cela dépend sont en effet bien trop nombreux : choix et importance du thème, priorités cantonales ou d'établissement, choix pédagogiques spécifiques, variété des classes, des niveaux et des filières, besoins différenciés des élèves, etc., sont autant d'éléments qui interfèrent sur la manière de gérer l'enseignement et de se situer par rapport au respect du plan d'études.

Une harmonisation des grilles horaires est-elle possible pour permettre l'atteinte des mêmes objectifs dans les différents cantons ?

L'introduction du PER et les changements induits par la mise en œuvre de l'Accord HarmoS et de la Convention scolaire romande ont amené chaque canton à adapter ses structures scolaires et sa grille horaire. 

En fonction de ses propres contraintes matérielles, organisationnelles et pédagogiques, chaque canton a donc défini ses grilles horaires, le PER ne définissant rien à ce sujet [voir aussi la question ci-dessus] ; le temps disponible pour chaque enseignement doit assurer l'atteinte des objectifs communs décrits dans le PER. De ce fait, les grilles horaires cantonales se sont rapprochées. De plus, la marge de manœuvre de 15 % maximummentionnée par la CSR a pu être utilisée de manière appropriée en fonction du contexte cantonal permettant la présence d'enseignements spécifiques à certains cantons (latin, éthique et culture religieuse, etc.). [voir aussi cette réponse.]